Le blog de Ingrid

Supplique au Nonce apostolique en France

Eminence, je prends la plume comme simple chrétienne, épouse et mère de famille qui a besoin que sa vie quotidienne et celle des siens soit sanctifiée pendant cette pandémie, avec cette pandémie. On m'a appris enfant, que quand le prêtre et l'évêque ne pouvait résoudre une situation, le maillon suivant, c'était vous! Je n'ai rien à perdre car j'ai perdu ce qui était essentiel à ma vie: l'Eucharistie et la Confession.

 

Lettre d'un enfant à son Padre pour le Jeudi Saint

 

Padre,

 

On nous a fait écrire aux vieilles personnes enfermées dans les maisons de retraite, privées de tout contact, mais en ce Jeudi Saint, c’est à toi que je veux écrire, toi qui es séparé de nous.

Pandémie: de la fraternité et de la verticalité

La pandémie mondiale que nous traversons affole tous les compteurs humains : elle affole les fervents disciples de la maîtrise totale de l’homme par l’homme, de la vie par l’homme, des maladies par l’homme. Elle affole les places boursières, et avec elles se brise la vision courte qui voudrait croire que tout s’achète, tout se prévoit, tout se contrôle. Elle affole aussi les personnes à qui on a promis que la mort était sous contrôle, qu’on pouvait même décider de sa venue ou non, et que dans la mort se terminait la douleur.

Pages